Cour du Travail - Arrêt du 18 mars 1980 (Bruxelles)

Date de publication :
18-03-1980
Langue :
Français Néerlandais
Taille :
1 page
Section :
Jurisprudence
Source :
Justel 19800318-8
Numéro de rôle :
80/11

Résumé

Le seul fait pour un travailleur de s'absenter un ou deux jours après une absence pour maladie ne révèle pas d'intention de rompre le contrat et ne constitue pas un abandon d'emploi. Le travailleur peut se voir refuser le bénéfice de la rémunération garantie pour les jours d'incapacité antérieurs à la remise ou à l'envoi du certificat. Cette disposition vise autant la chute que la rechute en incapacité de travail, le texte légal étant général. Il appartient au travailleur qui voit son incapacité de travail se prolonger au delà du délai prévu, d'avertir immédiatement l'employeur et de produire, s'il échet, un certificat médical; il ne saurait en être autrement que si l'employeur ne pouvait pas ignorer l'état d'incapacité de travail du travailleur.

Arrêt

Pas de contenu